Skip to content

5 préceptes fondamentaux à appliquer en entreprise à la sortie de la crise

Face à une crise économique et sanitaire sans précédent, les conditions de travail ont été brutalement bouleversées. Les entreprises ont dû recourir en urgence au télétravail, la digitalisation des usages se fait à marche forcée et le management est dépassé. Dans ce contexte, la solidarité est primordiale, mais les entreprises ont également un devoir de résilience et d’inventivité. Comment préparer l’avenir des équipes ? Quelle est la marche à suivre pour se relever de la crise ?  

RÉDUIRE LES DÉPENSES IMMOBILIÈRES  

Le contexte économique s’est brutalement assombri, passant d’une perspective de croissance en 2020 plutôt soutenue à une crise sans précédent. Les entreprises vont devoir absorber des pertes d’activité conséquentes, tout en faisant face à des investissements nouveaux pour améliorer leur fonctionnement. Il donc falloir faire des choix et réduire les dépenses fixes pour réaliser des économies importantes à brève échéance. Pour les grandes entreprises, prendre conscience de l’utilisation réelle des m² loués, redonner un usage aux m² inutilisés, mutualiser les usages et réduire globalement la consommation de m2, par exemple, sera nécessaire pour financer cette transition.  

DÉVELOPPER LE NOMADISME AU TRAVAIL 

Pour les entreprises qui ne pratiquaient pas encore massivement le télétravail et plus généralement le nomadisme professionnel, c’est l’occasion d’apprendre et d’instaurer une autre façon de travailler. Il faut repenser le management, mettre en place des outils collaboratifs et des méthodes de commercialisation à distance afin de s’adapter rapidement à une nouvelle organisation et à un fonctionnement plus horizontal. Il s’agit également pour l’entreprise de prendre le temps d’accompagner les salariés dans l’appropriation de ces nouveaux modes de travail pour que l’expérience soit perçue comme positive et pérenne.  

INSPIRER DE NOUVEAU LES COLLABORATEURS

À l’issue de cette période difficile pour tous, il est indispensable de faire en sorte de renouveler l’engagement et l’intérêt des collaborateurs pour l’entreprise pour laquelle ils travaillent. L’entreprise doit se réinventer et proposer un environnement de travail plus efficient, plus serviciel et plus agréable, un véritable lieu de vie et de performance collective. C’est également l’occasion de faire redécouvrir la culture d’entreprise aux salariés et de mettre en avant l’investissement de l’entreprise dans la qualité de vie au travail de chacun.

CAPITALISER SUR LES MOMENTS COLLECTIFS 

Après une phase de distanciation sociale forcée, la situation prouve plus que jamais l’importance de la qualité des temps collaboratifs passés dans l’entreprise, dans la « maison commune » qu’est le siège social. Il convient de redonner envie aux collaborateurs de venir travailler, collaborer, créer ensemble. Ces moments de partage et d’échanges permettent d’instaurer une relation de confiance entre les collaborateurs, leurs managers, et facilitent ensuite la mise en place du nomadisme et des nouveaux modes de travail en général. 

MISER SUR UNE COMMUNICATION TRANSPARENTE

Aujourd’hui plus que jamais, l’entreprise doit s’engager pour créer les conditions d’une relation de confiance entre ses collaborateurs et ses parties prenantes. Pour réengager et fidéliser ses employés, pour nourrir une relation professionnelle pérenne avec ses clients et ses partenaires, l’entreprise devra communiquer avec force sur la qualité de son organisation, sur son agilité, son inventivité ainsi que sur sa capacité à être résiliente. 

Aujourd’hui, nous en sommes tous (ou presque) convaincus : il y aura un avant et un après Coronavirus. Cette crise devrait accélérer fortement le processus de transformation déjà engagé par beaucoup d’entreprises. Humilité, solidarité, mais aussi inventivité et résilience seront des qualités indispensables pour que nous puissions tous sortir grandis de cette épreuve.  Tout cela devrait également nous permettre, entreprises comme collaborateurs, de remettre l’Humain et l’Environnement au cœur de notre modèle de développement. La réduction positive de nos émissions polluantes nous invite à développer de nouvelles réflexions qui permettront de réduire surconsommation et surproduction, et ainsi de décarboner plus rapidement nos activités. 

Par Philippe Morel, co-fondateur et président de Dynamic Workplace